Articulation grammaire-lecture

Les liens entre la lecture et la grammaire ont été peu conceptualisés et, conséquemment, les études empiriques cherchant à vérifier l’efficacité d’un enseignement articulé ont été peu nombreuses.

Plusieurs chercheurs soutiennent que l’observation d’un texte peut être l’occasion de construire un objet grammatical (p.ex. : Cauterman et Daunay, 2008), comme c’est le cas avec la reprise de l’information dans Artéfact et l’accord des adjectifs employés avec le verbe être dans l’album Ma petite boule d’amour. L’analyse des manuels et des questionnaires de compréhension de lecture montrent d’ailleurs que cette pratique est courante.

D’autres chercheurs soulignent que l’analyse des caractéristiques grammaticales d’un texte peut permettre de l’apprécier (Dispy, 2006, 2010; Van Beveren, 2010), telle la SAE Glouton est entré dans nos contes! dans laquelle la ponctuation employée peut représenter un critère d’appréciation de l’album Glouton le croqueur de livres. Par contre, peu ont proposé d’utiliser l’objet grammatical pour favoriser la compréhension, malgré l’intérêt des construits de la grammaire actuelle, par exemple par l’apport de la grammaire du texte (marqueurs de relation, reprise de l’information, etc.). Certaines des SAE que nous proposons sont axées sur l’apport d’une notion grammaticale à la lecture, notamment pour la compréhension et l’interprétation de textes. Par exemple, celle sur les formes et les marques du discours rapporté (Bonbons assortis) traite de la contribution de cette notion pour interpréter un récit de Michel Tremblay ainsi qu’un entretien entre cet écrivain et une journaliste. Ou encore, celle sur la conjugaison des verbes favorise la compréhension et l’interprétation d’un recueil de poèmes d’Isabelle Duval.

Une dernière manière d’articuler grammaire et lecture est de lire… à propos de la grammaire! Cela peut se faire à partir d’ouvrages descriptifs ou explicatifs (les grammaires, les capsules web, etc.), mais aussi à partir de certaines œuvres narratives, l’a fait Orsenna avec La grammaire est une chanson douce (2001), Les Chevaliers du Subjonctif (2004), La révolte des accents (2007) ou Et si on dansait? (2009), textes abordant différentes notions telles la ponctuation, la conjugaison et l’orthographe grammaticale.

book-2388213_1920

Lire la suite   →

Pour en connaître davantage, consulter aussi :

Source des images : https://pixabay.com/